dimanche 24 avril 2011

Et la vie uruguayienne continue..!

Un peu plus d'un mois a passé depuis mon arrivée en Uruguay. Et plus le temps passe, plus j'aime l'Uruguay! J'ai eu l'occasion durant la semaine de vacances (qui s'appelle la semaine de tourisme), soit celle du 18 avril, de découvrir encore quelques endroits au bord de la mer en compagnie de mon amie de Colombie, Natalia (qui m'accompagne maintenant partout!!). On a passé deux jours à camper à la Esmeralda, un endroit balnéaire encore peu developpé, tranquille et où on peut marcher des kilomètres et kilomètres le long de la mer. Une amie espagnole qui vit à l'hotel durant la semaine avec son conjoint uruguayien ont une terre là-bas de style très hippie : ils se construisent eux-memes la maison, bain en pleine nature avec l'eau d'un puit, pas d'électricité, pas de toilettes, pas de voisins immédiats donc ils peuvent tranquillement se mettre à l'aise et se promener nus! :P Évidemment, j'en ai profité pour aller y faire un tour !


Tentative de faire du pouce comme le maudit bus est arrivé.. 1h30 plus tard que prévu!

Puis, on a passé les 3 autres jours à Valizas, qui est à quelques kilomètres de Cabo Polonio et aussi au bord de la mer. En arrivant, une dame et sa fille nous ont gentiment aidé en parcourant avec nous tout le village pour trouver un site de camping! Valizas est vraiment un endroit cool et que j'adore. C'est semblable à Cabo Polonio mais en plus grand et avec de l'électricité! :P Les rues sont aussi en sable, il y a quelques bars, pleins de hippies qui vendent linge, bijoux, colliers, bracelets, etc. Des dunes de sable séparent Valizas de Cabo Polonio, il est donc possible de les traverser et de se rendre d'un endroit à l'autre en quelques heures. C'est particulier disons comme paysage, se trouver entre des dunes de sable, la mer et ce charmant village! Mais c'est moins cool lorsqu'on se fait prendre par la pluie battante au milieu des dunes!

Grace à ce voyage, j'ai aussi pu connaitre beaucoup plus ma nouvelle amie. Et ce n'est pas pour rien qu'on s'est rencontré, le destin fait bien les choses! Elle étudie en travail social donc comme moi, la cause humaine, la pauvreté, la discrimination, la violence, les délocalisations forcées sont des thèmes qui l'affectent beaucoup et encore plus la cause des indigènes, avec lesquels elle veut vivre et travailler! Sauf que elle, elle vit dans un pays où toutes ces réalités existent. Moi, et bien à part dans les livres, à la TV, dans mes cours, je n'ai jamais connu cette réalité, à part depuis 4 mois. Donc on a des discussions très profondes parfois et on se projette dans pleins de projets communs après nos études... on sait jamais après tout mais je sens que mon avenir sera très lié à l'Amérique latine.. y vivre, je ne sais pas encore. Mais c'est certes quelque chose à quoi je pense desfois!



Ce qui nous a servi d'abri dans les dunes durant 2h!
Le best pour étudier : sur la plage avec une bière!

Revenons à l'Uruguay. Un aspect qui me marque de ce pays est la consommation de marijuana. Tout le monde en consomme, meme dans les rues! Pourquoi? Et bien, la consommation est tolerée et une loi devrait passer prochainement pour légaliser la culture personnelle jusqu'à un maximum de 8 plantes.. mais la vente resterait illégale. Je ne fume pas en général mais j'approuve cette loi!

Un aspect un peu négatif selon moi de l'Uruguay (mais qui est loin d'etre unique à l'Uruguay) est le manque de normes environnementales. Il y a très peu de récupération, il y a beaucoup de déchets dans les rues de certains quartiers. Mais bon, je comprends aussi que le pays puisse avoir d'autres priorités pour l'instant..

À Montevideo, il y a des "ferias", un marché dans les rues, toutes les fins de semaines. La plus grande et populaire est la feria de Tristan Narvaja qui a lieu tous les dimanches. J'en fais ma tradition du dimanche! Une dizaine de rues sont fermées à la circulation et laissent place à de nombreux kiosques où l'on peut trouver de n'importe quoi mais vraiment n'importe quoi! Des vieilles poupées ressemblant à Chucky, des canards, des poules (la végé n'aime pas voir 6 pauvres poules entassées les unes contre les autres dans une mini cage!), des bouteilles d'alcool vides, des pneus, lunettes brisées, éviers, étui à verres de contact usagé et meme des dentiers! Mais évidemment, il y a aussi des trucs plus normaux comme des tonnes de livres, linge, fruits, légumes, articles électroniques, CDs, peintures, tasses à maté, etc etc. Bref, j'adore !

J'ai aussi commencé à connaitre un peu la vie culturelle de Montevideo! Après 3 fins de semaine de débauche totale, je voulais faire changement :P Et c'est bien car en plus d'avoir découvert un musicien-compositeur local super bon, Diego Rebella, qui faisait un lancement d'album dans une librairie, j'ai aussi rencontré le propriétaire de cette librairie, un jeune "montevideaño" gauchiste (qui dit tout le temps des conneries!) qui connait tous les auteurs latinos et a une bonne collection de livres de thèmes socialistes! J'ai bien l'intention de profiter de ses connaissances pour approfondir les miennes...!


1 commentaire: