lundi 14 mars 2011

En enfer, au paradis puis parmi la débauche du carnaval!


Potosi, ville qui doit sa richesse et son développement à ses mines d'argent. La ville a été fondée en 1545 après la découverte de mineraux dans la montagne. Évidemment, ceux qui travaillaient dans les mines pour enrichir l'Espagne étaient les autochtones (quechuas) et des esclaves noirs. Les conditions précaires ont causé la mort de millions d'entre eux. Pour avoir un peu d'énergie, ils mâchaient la feuille de coca avec un mélange de craie! Encore aujourd'hui, il y a environ 12000 mineurs qui travaillent dans des conditions de moyen-âge. Le pire est que s'ils ne peuvent extraire des mineraux, ils ne sont pas payés.. La poussière et l'insalubrité des lieux font que l'espérance de vie des mineurs est de 45 à 55 ans. Ils mâchent encore un sac de coca par jour, ce qui semble être le seul repas dans les mines. Ils ont toutes les dents jaunes-noires... :S J'ai donc fait une visite d'une mine et... oufff! Après 2h à l'intérieur, je voulais juste de l'air frais! Quel enfer... La poussière et l'odeur rendent l'air peu respirable et comme les tunnels sont parfois très étroits, il faut marcher à 4 pattes ou en rampant. Avant d'entrer dans la mine, il faut acheter des "cadeaux" aux mineurs, soit des feuilles de coca, des boissons sucrées (style fanta) ou de la dinamite. Pourquoi y suis-je entrée? Non par parce que ça m'amusait de voir ça mais pour voir une autre réalité et aussi car c'est un sujet qu'on a abordé un peu dans mes cours. Pourquoi travaillent-ils ainsi? mmm... supposément que ça paie jusqu'à 4-5 fois plus qu'un salaire de base, qui est d'environ 700-800 bolivianos selon le guide, soit un peu plus de 100$ par mois. Mais le sommet de la montagne a commencé à s'affaiser, il y a encore des accidents d'éboulements de roches dans les tunnels. Il y a eu environ une trentaine de morts en 2010 (des mineurs, non pas des touristes) et le guide nous a dit que le gouvernement demande l'arrêt des extractions de mineraux mais on y travaille toujours.. par nécessité!


Après avoir vu comment ils travaillent, jamais plus je me plaindrai d'une job, ça, c'est sur!

2 mineurs "au repos".. mais photo prise avec leur accord et celui du guide (ancien mineur)

La ville de Potosi m'a aussi agréablement surprise. C'est une ville très jolie et vivante. Mais est-ce que ça deviendra une ville fantôme après l'affaissement de la montagne ou l'arrêt des extractions? Entk, je suis contente d'avoir pu voir Potosi.. même si j'ai l'impression que l'odeur de la mine me suit encore!


Le lendemain matin, j'ai pris un bus vers Uyuni, principal point de départ pour les excursions dans le Salar de Uyuni (désert de sel). Aussitôt arrivée, j'ai réservé un tour de 3 jours avec une agence qui me semblait bien, Estrella del Sur, et j'ai passé la soirée avec une australienne cool et hippie que j'ai rencontré dans le bus. Lendemain matin, départ vers le Salar de Uyuni! Après avoir vu le clip de Where the hell is Matt (http://www.youtube.com/watch?v=bNF_P281Uu4), je rêvais d'y aller moi aussi! Et wow.. ce que j'ai vu était encore plus impressionnant que ce dont je m'imaginais! En fait, durant la saison des pluies, il y a de l'eau en permanence dans le désert, ce qui donne un effet de miroir. On ne peut presque pas différencier la réalité des reflets comme le désert est à perte de vue. On se croirait au paradis honnêtement et comme Jesus qui marche sur l'eau. C'est franchement un des endroits des plus beaux et irréalistes que j'ai vu!

On a donc dîner là avant de partir. (Évidemment, le guide n'avait pas été informé de mon végétarisme! Mais il s'est bien débrouillé.. il y avait du quinoa au moins!) On s'est rendu dans un petit village à 3h du Salar pour y passer la soirée et dormir. DAns le groupe, il y avait un couple australien (le gars avait des airs de Xavier Rudd.. mmm... bon, je m'écarte du sujet!), une parisienne très cool et relax ainsi qu'un couple français plus âgé. Le guide était un peu réservé, parlait peu mais était très professionnel et chauffait de façon sécuritaire (important, car ce n'est pas toujours le cas!) Bref, un bon petit groupe.

Le lendemain, on s'est promené en jeep toute la journée à travers de superbes paysages.. On a vu pleins de lagunes, des volcans et montagnes enneigés, des flamands roses dans leur habitat naturel, lamas, alpacas et autres animaux sauvages, structures de roches particulières (comme en forme d'arbre) et on a fini la journée à la Laguna Colorada. L'eau change de couleur selon le vent et en général, en fin de journée, l'eau est rouge! Malgré le fait qu'il pleuvait un peu, j'ai passé quelques heures à me promener aux alentours avec un brésilien (et les lamas!). C'est si beau comme endroit, on dirait un autre monde!
Le 3e jour, on s'est levé à 4h du matin pour aller voir des geysers à 1h du refuge comme c'est mieux le matin. Puis, on s'est dirigé vers des eaux thermales avant d'aller voir la Laguna verde, à côté d'un volcan. De là, on est au point de rencontre de la Bolivie, l'Argentine et le Chile. J'ai donc presque entré au Chile.. mais bon, ce sera pour la prochaine fois!

Sur le chemin de retour, on s'est arrêté dans un petit village pour diner. Comme c'était le carnaval, tout le village fêtait! En 2 minutes, je me suis retrouvée dans une cour entourée de quechuas saouls (à cause d'une femme qui m'a entraîné en me tirant par le bras et me poussant avec des plantes pour que je reste!:P) , qui jouaient du tambour ou de la flûte, qui étaient habillés de leur habit traditionnel. Encore une fois, j'ai eu beaucoup de misère à parler avec certains d'entre eux. (Je sais pas si c'est parce qu'ils étaient trop saouls ou parce qu'ils ne parlaient pas bien espagnol!)
C'était un drôle de 10 minutes disons! Puis, j'ai réussi à me libérer des regards curieux de tout le monde pour aller rejoindre le groupe et diner. Ce n'est surement pas tous les jours qu'une blonde se fond parmi eux! :P En revenant à Uyuni, j'ai eu une belle surprise : l'agence (qui avait mon sac à dos) était fermée. Une chance qu'on m'avait dit : si si, no hay problemas! Puedes dejar tu mochilla aqui! (Aucun problèmes, tu peux laisser ton sac ici!) L'employé ne répondait pas à son cell, il devait être déjà saoul et en train de fêter le carnaval. J'ai donc couru dans la ville pendant 2h à essayer de trouver quelqu'un qui aurait le numéro de téléphone de la propriétaire pour qu'on vienne m'ouvrir! Pendant ce temps, je me faisais lancer des ballounes d'eau, de la mousse blanche (choses typiques du carnaval, j'y reviendrai!) dans le visage... j'étais vraiment pas d'humeur! Surtout que j'avais un bus pour l'Argentine le soir même! J'ai finalement dû appeler à l'agence au Chile pour que le proprio au Chile appelle quelqu'un à Uyuni! Donc après 2h30 de panique (et je commençais à être trempée avec tout ce qu'on me tirait!), une femme est finalement arrivée. C'est pas que j'aime pas la Bolivie, mais il y a rien à faire à Uyuni même et de plus, je devais continuer la route! Bref, j'ai pu prendre à temps le bus vers Villazon, ville à la frontière de l'Argentine. Le bus était vraiment inconfortable... j'ai dormi 2h peut-être! Comme on est arrivé vers 5h30 du matin, il a fallu que j'attende 1h avant de pouvoir sortir de Bolivie puis une autre 1h-1h30 pour entrer en Argentine. J'étais particulièrement énervée à l'idée d'arriver en Argentine! J'ai tellement rencontré d'argentins cools!

Je suis donc arrivée au terminal de bus sans trop avoir planifié où aller. Un ami m'avait parlé de Tilcara, à 4h de la frontière. J'ai donc pris un bus vers Tilcara ! Et moi qui pensais me reposer et prendre ça tranquille... c'était le carnaval et la fiesta partout dans le village! J'ai heureusement trouvé un hôtel pas trop cher, bien situé et assez rapidement! Et je suis tombée sur un suisse allemand peu après.. à partir de là, on a commencé à se joindre un peu aux gens jusqu'à ce qu'on rencontre 3 argentins, qu'on commence à boire (à 2h pm!) de la bière, du Fernett (alcool fort très populaire ici!) et qu'on commence aussi à faire la guerre contre tout le monde! En bref, tout le monde se promène avec une bouteille (une arme!) qui émet de la mousse blanche, de la farine, des oeufs ou des ballounes d'eau. Je me suis pas fait tirer d'oeufs mais comme j'étais une malcommode qui lançait de la mousse à tout le monde, j'ai fini la soirée vraiment mais vraiment blanche et "dégueue"! hehe! (et le pire, c'est que l'eau était coupée partout!) C'était une des journées les plus cools du voyage! En plus, je me suis fait (encore) d'autres amis argentins à visiter, cette fois-ci à Cordoba :)
Durant le carnaval, supposément que toute personne en couple devient célibataire durant le temps du carnaval. Je me demande si c'est vraiment vrai mais si ça l'est pas, je sens que les gens sont cocus... On m'a dit que si le conjoint questionne, la réponse est : mais c'est la faute du diablo! En fait, plusieurs diables se promènent dans les rues de la ville, invitant les gens à se laisser aller et "foirer", dans tous les sens du terme.



Le lendemain, j'avais prévu partir mais j'ai commencé à discuter avec 4 argentins en déjeunant et ils m'ont proposé de me joindre à eux pour aller voir Purmamarca, un village près de Tilcara. J'ai bien fait, car c'était vraiment beau!!! Il y a des montagnes aux 7 couleurs derrière la ville et on peut se promener un peu dans les montagnes pour une meilleure vue. De plus, le village était aussi très animé à cause du carnaval! Après être redescendu au village, moi et les deux gars, Juan et Martin, nous sommes pris le maté à la place centrale en attendant les filles qui étaient en excursion. Même si je trouve ça encore un peu amer, j'adore la culture du maté! Tout le monde ici est accro au maté et en général, ça se prend à plusieurs. C'est un beau moment de sociabilité :) En soirée, je me suis tenue un peu plus tranquille. Bref, je n'ai pas déclaré la guerre à tout le monde comme je l'avais fait la veille! haha!

Le lendemain, j'en ai profité pour faire quelques photos de Tilcara comme la folie du carnaval s'est dissipée. Les rues étaient beaucoup plus tranquilles et propres en fait! C'est vraiment un bel endroit à visiter.. la ressemblance avec la Bolivie est encore présente et les argentins du nord-ouest ont l'air beaucoup plus indigènes. C'est d'ailleurs le seul endroit en Argentine comme ça! Bref, à voir!!
En après-midi, je me suis dirigée vers Salta, plus grande ville de la province de Jujuy, avec Natalia et Jessica, deux filles très cools qui étaient au même hôtel que moi. On s'est donc pris un petit verre de fernett en soirée en parlant de gars et d'amour! hehe!

Le lendemain, jeudi, on a passé la journée à se promener dans la ville. Salta est une ville très jolie mais surtout agréable. Il semble y avoir une bonne qualité de vie! Et je me suis fait une autre et nouvelle amie de Buenos Aires, Natalia, fille super naturelle, belle et simple. J'ai adoré sa compagnie! Je vais aussi aller la visiter les prochaines semaines!



Puis en soirée, départ vers ma dernière destination avant l'Uruguay, Rosario, la ville natale de Che Guevara. Je n'avais pas pensé à passer par là avant de rencontrer les 3 argentins en Equateur avec qui je me suis bien entendu et fait bien du fun! L'un d'eux, Dario, est venu me chercher à la gare, m'a amené chez lui et m'a présenté à toute sa famille. J'ai donc passé l'après-midi là avec eux, à parler, prendre le maté, profiter de la piscine comme il faisait 30 degrés! Ce sont tous des amours! Et en voyant ses soeurs, j'ai eu une pensée pour mes amis célibataires (ou pas) qui auraient aimé être à ma place ;) Puis Sebastian est venu nous rejoindre et on est tous allé en ville rejoindre le 3e, Ismael, et d'autres amis gars à eux. Au moins, la blonde de l'un d'eux est venue nous rejoindre, je faisais moins seule de fille! hehe! C'était une super belle soirée, on s'est éclaté, on est allé dansé jusqu'à 6h du matin! Par contre, j'ai pas été très productive le samedi, quoiqu'on est sorti encore un peu :P


Dimanche, les gars étaient occupés soit avec leur blonde ou famille ou à aller voir une partie de soccer donc j'en ai profité pour voir Rosario et sentir l'ambiance de la ville, que j'adore! Il n'y a pas beaucoup d'attraits touristiques, mis à part le monument au drapeau (endroit où fut levé pour la première fois le drapeau argentin en 1810) mais seulement se promener le long du rio Parana, dans les rues piétonnales ou aller passer du temps dans les petits îles en face de la ville rendent un séjour à Rosario très agréable. Le long parc qui longe la rivière est très animé! Il y a pleins d'hippies, d'artisans ou de mucisiens ainsi que des couples, familles ou amis qui s'y rendent pour profiter de l'ambiance et pour prendre la maté, évidemment! Ça me faisait un peu penser à une belle journée d'été à Québec.



En soirée, j'ai pris un bus de nuit vers Montevideo pour arriver à 8h, soit une heure avant le début de la session. Ça, c'est du Kelie! :P Mais j'ai déjà été très productive !

Quelques remarques personnelles : J'ai trouvé que la Bolivie est l'endroit où j'ai vu les plus beaux paysages mais que les gens sont beaucoup plus réservés que dans les autres pays voisins, mis à part le sud du Pérou peut-être. J'aurais aimé avoir plus de temps, mais j'ai encore toute la vie devant moi pour y revenir! Le Pérou m'a éblouit pour l'histoire, pour les nombreux sites archéologiques qu'on y trouve. C'est vraiment le pays des ruines!! L'Équateur, et bien je retiens surtout la diversité de cultures, de climats et de paysages qu'on peut retrouver dans un si petit pays! C'est super agréable car les distances sont si courtes pour passer d'un extrême à l'autre! La Colombie, et bien... ce fut mon premier coup de foudre. La chaleur humaine est si forte en Colombie... pas besoin de dire que ce que je retiens de plus de la Colombie sont les colombiens! D'ailleurs, même si j'ai noté beaucoup de machisme dans ces pays, je dois avouer que la diversité des paysages, des ressources mais surtout la chaleur et l'accueil des gens font de ces pays, selon moi, des pays riches. J'ai eu un deuxième gros coup de foudre pour l'Argentine. Je ne peux expliquer pourquoi, je suis seulement arrivée en Argentine et je suis tombée en amour. J'aime les argentins (pas juste parce qu'ils sont si beaux et charmants mais aussi car ils sont "trippants", attachants, de buena onda!) J'aime aussi trop leur accent! J'avais jamais réalisé à quel point ils disent toujours "che" dans leurs phrases. Je comprends très bien maintenant pourquoi Ernesto Guevera fut rebaptisé Che Guevera par ses amis ou compagnons révolutionnaires ! (Che veut dire environ "eille"(en bon québecois!) ou "man" ou "dude" ou je sais pas comment le traduire! mais ils s'utilisent autant pour les gars que pour les filles) De plus, j'ai aussi un gros cercle d'amis en Argentine maintenant tout comme en Colombie!

Me voici maintenant en Uruguay mais comme j'ai passé la journée sur le campus, je ne peux pas encore trop en parler. Par contre, Montevideo semble être une super belle ville et j'ai déjà des rencontres à venir ! Maintenant, je compte bien vous faire découvrir un peu l'Uruguay tout comme d'autres endroits de l'Argentine, dont Buenos Aires, ma prochaine destination! :)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire